Développement durable des stations de ski canadiennes

Les stations de ski canadiennes font de leur mieux pour laisser les chiens se livrer à une escapade hivernale épique, mais elles sont également passionnées par le développement durable. Voici quelques-unes des initiatives environnementales en cours dans les régions montagneuses du pays.

 

Bassin des Marmottes

 

Bassin des Marmottes À Jasper, l’Alberta est située dans le parc national Jasper, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le complexe travaille en étroite collaboration avec les parcs canadiens, le gouvernement fédéral et des sociétés de conseil pour protéger et améliorer l’environnement grâce à des projets tels que l’augmentation de l’habitat faunique (y compris le caribou des bois en voie de disparition) et la réduction des émissions de carbone de plus de 10 000 tonnes par an. L’énergie solaire et éolienne est utilisée pour alimenter l’Internet et les caméras Web du complexe, et son eau provient d’un ruisseau de montagne souterrain qui coule toute l’année.Voir plus de plans de développement durable ici.

 

 

Peigne noir de Whistler

 

Peigne noir de Whistler À Whistler, la Colombie-Britannique s’efforce d’atteindre une empreinte opérationnelle nulle, un objectif ambitieux qui exige zéro déchet, zéro carbone et zéro émission nette. La station avance bien et a réduit ses déchets de plus de 70 % depuis 2000. De plus, la micro-centrale hydroélectrique située sous la télécabine PEAK 2 PEAK peut fournir environ 32 GWh d’électricité au réseau chaque année, ce qui équivaut à alimenter 3 000 à 4 000 foyers, soit l’équivalent de la consommation annuelle d’énergie de Whistler BlackComb.apprendre encore plus ici.

 

 

Montagne d’oie

 

exister Montagne Grouse À Vancouver, en Colombie-Britannique, Eye of the Wind est la première éolienne au monde avec viewPOD et la première solution d’énergie éolienne viable dans la province ; chaque année, les éoliennes peuvent compenser jusqu’à 25 % de la consommation d’électricité du complexe. Les flottes alpines et de déneigement utilisent du biodiesel – une première dans les stations de ski canadiennes – les systèmes d’éclairage sont actuellement en train de passer à des DEL à économie d’énergie, y compris des systèmes pour skier léger la nuit en hiver. Il existe également une réserve faunique en voie de disparition avec deux orphelins de grizzlis vivant dans un sanctuaire de 5 acres ; un programme de réhabilitation de la chouette tachetée, une étude mondiale sur les colibris et un projet visant à reconnaître les défis auxquels la faune est confrontée en Colombie-Britannique.En savoir plus sur les initiatives de durabilité environnementale et sociale ici.

 

 

Mont-Tremblant

 

En 2021, Mont-Tremblant Le Québec est devenu la première entreprise de la province à obtenir la certification Ecocert Canada Niveau 3, qui confirme l’intégration des principes de développement durable et des pratiques de responsabilité écologique.Le complexe coopère également avec Carbone Boréal pour offrir aux clients la possibilité de compenser les émissions de carbone générées par l’hébergement ; et est le premier complexe du pays à rejoindre Protégez notre hiver Canada, Un sport composé d’entreprises, d’athlètes professionnels et d’amateurs de sports de plein air, prônant des solutions politiques à grande échelle au changement climatique.